1914 : Jean-Pierre Cledon, tombé pour la France en Moselle

samedi 26 janvier 2013
par  GeneO

CLEDON Jean-Pierre

Des circonstances

JPEG - 94.1 ko
Nécropole nationale de Riche

Après l’ordre de mobilisation générale du 1er août 1914, le 344e régiment d’infanterie, caserné à bordeaux embarque à la gare le 13 août pour se porter dans la région nord-est de la France. Intégré dans la IIe armée, il arrive à Nancy le 15 août : les 5e et 6e bataillons qui composent ce régiment cantonnent à Houdermont et à Heillecourt à quelques kilomètres de leur point d’arrivée.
Le 17 août, le régiment quitte ses cantonnements et se déplace au gré des ordres, jusqu’au 19 août où il doit se rendre à Faxe-Fonteny. C’est au terme d’une marche harassante de 38 kilomètres qu’il y parvint, situation encore aggravée par un ravitaillement défaillant qui laissât au soir de cette journée les hommes éreintés mais au moral encore bon.

Arrivé au corps le 4 août, le soldat Jean-Pierre Cledon avait donc quitté son petit village d’Aïcirits pour en une dizaine de jours, traverser la France de part en part et se retrouver en Moselle. Le changement pour ce soldat de 28 ans fut tout aussi brutal que violent. Les Allemands avaient poursuivi leur route offensive, traversant la Belgique, menaçant de toute part cette frontière du nord de la France. Tout l’ effort militaire fut donc concentré là pendant ce premier mois de guerre. Le 20 août, le 344e, rassemblé à Faxe se trouve brusquement opposé aux tirs ennemis dont l’organisation implacable et la puissance de feu nettement supérieure, le conduit à battre en retraite et à se replier sur Fresnes. Les pertes sont dramatiques.

Quand on fit les comptes dans la soirée, le bilan était effrayant : « le lieutenant colonel blessé, 2 chefs de bataillons, 3 capitaines, 14 lieutenants, 1 médecin major de 2e classe, soit 21 officiers sur 40, 77 sous-officiers et 1112 caporaux et soldats » [1]. Dans la liste dressée et retranscrite dans le journal de marche du régiment, Jean-Pierre Clédon figure. Simple cultivateur, il laissait bien seuls, son père Arnaud et sa mère Marie Nouhide, ses deux sœurs et ses deux frères, tous ses cadets. Il aidait ses parents, métayers, à l’entretien de la ferme de Lamerenx à Aïcirits. Cette ferme dépendait du château de Lamerenx, propriété de la famille Sallano dont le fils aîné fut tué deux ans plus tard. Ces deux jeunes hommes, qui se connaissaient forcément, différents dans leur vie quotidienne et sociale mais natifs d’un même lieu, moururent tous deux dans cette Grande guerre.

Jean-Pierre repose désormais dans une tombe de la nécropole nationale « Riche » en Moselle, sur le lieu même de sa mort. Pour lui, la guerre n’aura duré que 16 jours.

Généalogie

JPEG - 43.2 ko

Registres matricules, fiche signalétique

  • Classe 1906, matricule 982
  • Signalement : cheveux châtains, yeux gris, 1,72mètres
  • Détail des services :
  • 7 octobre 1907, 6e régiment d’infanterie, Saintes, soldat de 2e classe
  • 25 septembre 1909, disponibilité, certificat de bonne conduite
  • 1 octobre 1909, passage dans la réserve
  • 1 avril 1914, affectation au 144e régiment d’infanterie
  • Mobilisation générale, 1er août 1914
    • arrivé au corps le 4 août 1914
    • disparu le 20 août 1914 à Faxe-Fonteny
    • avis du Ministère de la guerre le 8 décembre 1914

Documents sources

Acte de naissance de Jean-Pierre CLEDON, 3 juin 1886, Camou-Suhast, CG64, SDA, 5 MI 163.
Journaux des marches et opérations du 344e RI, du 12 août 1914 au 15 mars 1915, site internet SGA/Mémoire des hommes, 26 N 756/13.
Fiche MPLF, site internet SGA/Mémoire des hommes.
Recensement de population, Aïcirits, 1911, CG64, SDA, E dépôt Aïcirits, 1 F 2.
Registres matricules, CG64, SDA, sous série 1R (numérisée, consultable en intranet en salle de lecture des services de Pau et de Bayonne).

[1Journaux des marches et opérations du 344e RI, du 12 août 1914 au 15 mars 1915, site internet SGA/Mémoire des hommes, 26 N 756/13


Annonces

AD64 : fermetures de la salle de lecture

JPEG - 74.8 ko

Fermetures

Les Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques vous informent de plusieurs fermetures exceptionnelles des salles de lectures :

  • Le jeudi 23 mars de 13h30 à 17h15 à Pau.
  • Le mardi 11 avril de 13h30 à 17h15 à Bayonne.

Exposition "Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930)

JPEG - 6 ko
L’exposition « Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930) », conçue en collaboration avec l’association Giltzarri, offre une découverte des demeures et de leurs jardins du début du XXe siècle. Magnifiques architectures, idéalement insérées dans le paysage de la Côte, venez les découvrir :
- a la Médiathèque de Biarritz : du 3 au 25 mars 2017
- aux Archives royales et générales de Pampelune : du 4 au 30 avril 2017