Anhaux : une maison, une histoire "Chochoua"

mercredi 31 mars 2010
par  GeneO

Une étude réalisée par Claude Lesgourgues.

Le travail de recherche autour de la maison reste capital pour le généalogiste travaillant en Pays Basque. Grâce à cet article, vous trouverez non seulement de nombreuses informations sur ces maisons d’Anhaux mais vous aurez ainsi une idée de ce qu’il est possible de trouver comme documents d’archives.

Le 3 novembre 1730 dans la maison Urrutibehere d’Irouleguy par devant maître d’Apesteguy comparaissaient les dits Tristantenia et Bordagaray.
Joannes de Tristantenia maîtres ancien et adventif de Nignirena de Chubito et Joannes son fils, maître jeune
de cette même maison, jouissaient d’une source appelée Ounsonepabeleharry (Sorabape), dans le quartier
Olheguy. Cette source se situait juste au dessus d’une de leurs prairies. Anthoine maître propriétaire de la
maison de Bordagaray, du dit quartier Olheguy, surnommé Chochoua, avait également des prétentions sur
cette eau. Les jurats de la Vallée consultés décidèrent, après réflexion, de l’utilisation de la dite eau.
Ils proposèrent qu’elle serait utilisée, par les deux protagonistes, de la façon suivante :
- du dimanche au mercredi soir pour Tristantenia
- le reste du temps pour Bordagaray
De plus Bordagaray ayant l’intention de faire une prairie en contre bas de celle de Tristantenia il est convenu
qu’il pourra amener l’eau de cette source par un canal passant dans un terrain des communaux, terrain sur
lequel de Tristantenia avait la jouissance de la fougère.
La solution semble avoir convenu au deux parties car ils passèrent, par devant notaire, une convention qui
réglait leur différend.
Il est certain que l’utilisation des sources engendra toutes sortes de conflits. A plus forte raison, ce qui n’est
pas le cas ici, si les prétendants étaient de paroisses différentes.

Le 7 septembre 1749 maison Jaureguia par devant maître d’Apesteguy étaient présents :
Anton d’Etcheberribehere autrement Alas fils de la maison de Bordagaray Chochoua locataire dans celle de
Chalies tuteur et administrateur des enfants qu’il a eu avec feue Gratianne d’Eyheralde sa femme habitant au
lieu de Mitchelena.
Et autre Anton maître propriétaire de la maison de Bordagaray Chochoua dit Etcheberribehere son frère aîné
du quartier d’Olheguy. Il a été arrêté que ce dernier continuera d’alimenter, nourrir, entretenir de linge et
autres choses pendant 3 mois à compter d’aujourd’hui un enfant du dit Bordagaray cadet appelé Anton âgé
de 10 mois, ainsi qu’il le fait depuis 9 mois passés, sans aucun concours de son père. Cet entretien se
monterait à 24 écus de 3 livres. Cette somme sera compensée avec les droits de légitimes paternel et maternel
et intérêts arriérés que le cadet pourrait prétendre sur les biens laissés par ses défunts père et mère qui étaient
ruinés et chargés de dettes considérables et droits d’antérieurs légitimaires et que ceci est certifié par Joannes
Damestoy maître jeune d’Urrutihandy de Heguy et Domingo d’Etcheberribehere maître jeune d’Oyhamburu
de Lautre de Chubitoa leurs parents.


[1Registres des délibérations de la Cour Générale de la Vallée de Baigorry : 2 mai 1688, page 14.

[2Registres des délibérations de la Cour Générale de la Vallée de Baigorry : 3 novembre 1688, pages 17 & 18.

[3ADPA Minutes notariales

[4Etoffe de grosse laine

[5ADPA

[6Archives communales d’Anhaux