Généalogie : conseils pour la recherche dans les relevés !

samedi 22 septembre 2012
par  GeneO

Les relevés publiés sur ce site sont là pour vous aider mais n’oubliez pas les quelques règles de base : les négliger et ce sont des heures de travail perdues pour un résultat incertain.
Dans nos relevés, nous avons respecté l’orthographe des noms : nous les avons recopié tels qu’ils étaient écrits dans le corps de l’acte. Ce n’est pas toujours évident car parfois les actes sont difficiles à lire (taches, ratures, pliures, écriture ...).

JPEG - 105.3 ko
©Nikki Levine, openphoto.net

Travailler sur sa généalogie peut parfois donner le tournis tans les changements opérés sur le nom de famille sont fréquents !

Les relevés classés par nom de famille et par ordre alphabétique vont vous aider, surtout si vous ne savez pas où l’évènement a eu lieu. Ils sont aussi l’occasion de vous familiariser avec les différentes orthographes du nom.

Le nom de famille

Une orthographe fixée tardivement

Attention à l’orthographe fixée tardivement en France (fin XIXème). Il faut faire preuve d’imagination et penser que les officiers d’état civil inscrivaient les noms selon ce qu’ils pensaient entendre. Il ne faut pas oublier non plus que bien souvent nos ancêtres ne savaient pas lire et écrire : ils étaient donc dans l’incapacité d’épeler leur nom de famille et encore moins d’en vérifier l’orthographe.

La proximité avec l’Espagne

En Pays Basque, nous ne sommes pas loin de la frontière avec l’Espagne donc attention au V qui peuvent se transformer en B et vice versa (la prononciation étant la même).

Attention aux initiales comme le S qui peut se transformer en Ç, en Z voire en CH (exemple : Suburu, Çuburu, Zuburu, Chuburu) et donc changer le classement dans les relevés.

Le nom qui commence par une voyelle

Quand un nom commence par une voyelle, il peut se trouver nanti d’une consonne comme initiale. Exemple Abadie, peut devenir Dabadie, Dabbadie, d’Abadie, Labadie ...

Pensez à chercher à la lettre A, mais aussi à D et à L !

Un H peut également venir se glisser devant un A, transformant le nom Aïsaguer en Haïsaguer avec toutes les déclinaisons possibles.

Pour en finir avec le Y !

Un I peut muter et devenir Y ... ou inversement.

Une famille Ithurrondo peut disparaître tout à coup ... pensez à aller la chercher à la lettre Y : Ythurrondo !

Vous le voyez, il faut faire preuve d’imagination et s’attendre à tout !

JPEG - 66.1 ko
Blocks
©Darren Hester (MajorContributor) Macon, Georgia USA. Openphoto.net - CC-Attribution

http://www.geneoweb.org/-Releves-


Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

Actualité généalogique au Pays Basque