La gasaille

dimanche 8 mars 2009
par  GeneO

Définition

Le contrat de gasaille ou bail à cheptel fixe les modalités de garde d’un ou plusieurs bestiaux qu’un propriétaire (le bailleur) confie à un éleveur ou à un cultivateur (le preneur).

Fonctionnement

Deux types de contrats existent :
- à miey gouadainh : à moitié profit. Dans ce cas, le preneur bénéficie de la moitié des gains obtenus (lait, fromage, fumier, laine).
- A gasalhe : le preneur peut utiliser les animaux pour le travail, il peut avoir les produits laitiers et le fumier, le reste étant à moitié profit (laine, augmentation du cheptel).

C’était un mode de placement avantageux pour le propriétaire tandis que le preneur avait l’avantage de pouvoir utiliser le bétail pour l’exploitation de ses terres sans débourser l’argent pour les acheter au départ.

Les contrats se concluaient oralement les jours de marché puis ils étaient rédigés chez le notaire.
C’est donc dans les liasses notariales en série E que vous les trouverez.

Exemples

29 juillet 1749, François LAPEYRE négociant de Labastide en Béarn donne gasaille "à moitié profit selon l’usage de Navarre" à Arnaud maître de BERHOCOIRIART de Masparraute, une paire de bœufs de 168 livres, une jeune paire de bœufs de 105 livres, une jument "avec son fruit au pied" de 69 livres pour un capital total de 342 livres.
Arnaud "promet et s’oblige" de les soigner et gouverner en bon père de famille". François LAPEYRE peut récupérer son bien "en bon état à toute heure". [1]

Le 26 juin 1750 contrat de gasaille est rédigé en faveur d’Arnaud de CHANGART maître adventice de la maison BAIBIRY de Béhasque qui a pris en charge une paire de vache (81 livres) des mains d’Arnaud IRIGOIN fils naturel de Martin sieur de la maison IRIGOIN d’Arberats. [2]

Le 22 juin 1758, Martin MENDIBURE habitant Biscay tient à titre de "gazaille moitié gain et moitié perte" des mains de Demoiselle Marie LABORDE de Labastide Villefranche, représentée par François Du CLOS son neveu, une paire de bœufs au capital de 261 livres.
Si ces bœufs périssent ou se perdent par la faute de Martin, il sera tenu d’en supporter entièrement les frais.
Si c’est de mort naturelle, la perte en sera partagée à moitié.
Il ne pourra les vendre ou les troquer qu’avec le consentement de la propriétaire. [3]


[1AD64, notaire BIDEGAIN III E 1139

[2AD64, notaire BIDEGAIN III E 1139

[3AD64, notaire SALLAHART III E 2369


Annonces

Archives départementales 64 : fermeture des salles de lecture

JPEG - 74.8 ko

Fermeture exceptionnelle du Pôle d’Archives de Bayonne
Mercredi 24 mai après-midi

Fermeture des Archives départementales (Pau et Bayonne)
- 26 mai
- 1er juin
- 5 juin
- 28 juillet
- 14 août

Fermeture annuelle
Le service des Archives départementales (sites de Bayonne et de Pau) sera fermé du 25 septembre au 6 octobre 2017.