Naissances chez les CASTILLON de Bidart

jeudi 26 août 2010
par  GeneO

Par Lucie Delarosbil

À la fin de juin 2010, lors de mon second voyage au Pays Basque, mes recherches à la mairie
de Bidart furent en partie concentrées sur les CASTILLON qui tournent autour de l’ancêtre
des CASTILLOUX de Paspébiac. Pour débuter, je ciblai le registre des actes de baptêmes
dans lequel je trouvai plusieurs naissances liées aux maisons des couples mariés du premier
tableau et aux marins du livre de Paronnaud retenus dans le deuxième tableau.

Dans le tableau des mariages trouvés en 2008, la maison Maillirenea se montrait le noyau fort
d’une famille souche de CASTILLON à Bidart dès 1692. Autour d’elle, figurant parmi les
autres couples et maisons, Baroïnenea accueillait les nouveaux mariés, Jean CASTILLON et
Marie d’ETCHEBERRY, le 19 novembre 1748.

Maillirenea et Capataguinarenea

Bien que les mariages identifient la maison Maillirenea comme étant celle de deux héritiers,
les père et fille Guilhem et Sabine de CASTILLON, et celle des trois « fils » prénommés
Jean, les baptêmes rajoutent une autre maison aux conjoints Guilhem et Domeins de Naguille.
En effet, trois naissances eurent lieu à Capataguinarenea. Joannis de CASTILLON, le dernier
enfant du couple, le père de l’ancêtre des CASTILLOUX, y naquit le 13 novembre 1710.

Dates Enfants Parents Parrains Marraines
6 septembre 1696 Joannes de CASTILLON Fils Guilhen et Dominx de Naguila conts sr et dame Maillerenea Joannes de Lasegue sr de Joannisco charenea Catherine de’Etcheberry dame de Joançurenea d’Arbonne
10 juin 1704 Dominique de CASTILLON Fils décédé 16 avril 1705 (âgé d’env. dix mois) Guilhem et Domeins de Naguille sr et dame de Capata guinarenea de la Coste Dominique de Aratzabal fils Doyara Capata guinarenea Joanna de Naguille fille de Martin Maillirenea [tante]
11 octobre 1706 Jean de CASTILLON Fils décédé 20 avril 1708 (âgé d’un an et demi) Guillaume et Domeins de Naguille, conts sr et dame de Costas Capata guinarenea Joannis de Lassague sr de Joannisechenea Marie de Lafargue dame de Clausenca de Gatary
13 novembre 1710 Joannis de CASTILLON Fils [père de l’ancêtre] Guilhem et Dominx de Nagille conts sr et dame de casa Capata quinarenea Joannis de Bassilier sr de Martin Etcheberria Sabine d’Etchebehere dame de Miguelinea

Les deux fils précédant Joannis moururent en très bas-âge. Les naissances des deux premiers
enfants, Sabine et Jean, n’ont pas encore été trouvées.

Baroïnenea

Sur le site internet Euskomedia : « … un barco ballenero de la casa "Baroinenea" del barrio
Parlamentia y la tumba de esta casa, de 1660, en la iglesia de Bidart, con un arpón grabado
sobre la misma. »

JPEG - 188.2 ko
Naissance Castillon Jean
© Mairie de Bidart

Cette maison fut celle de la naissance de la mère de l’ancêtre Jean CASTILLOUX, celle dans
laquelle il naquit lui aussi, le 11 octobre 1751. Marie d’ETCHEBERRY ne fut pas identifiée
« héritière » de cette maison sur son acte de mariage, malgré que tous ses enfants y furent nés
et que deux parmi eux en devinrent les héritiers, comme nous verrons concernant les décès de
ces derniers.

Date Prénom Parents Parrain Marraine
20 octobre 1718 Marie d’ETCHEBERRY Fille légitime [mère de l’ancêtre] Adam et Marie d’Hiriart conts sr et dame de Baroïnenea Jean d’Etcheberry locataire de Mariattorenea d’Ustaritz Marie de Mendicabal soeur du tiers ordre de St François de l’hopital de St Jean de Luz
4 août 1749 Adam CASTILLON Fils légitime Jean et Marie Etcheberry conts sr et dame jeunes de Baroïnenea Adam Etcheberry sr ancien de Baroïnenea [grand-père] Sabine Castillon dame jeune de Hiribarron [tante]
11 octobre 1751 Jean CASTILLON Fils légitime [l’ancêtre] Jean et Marie d’Etcheberry conts sr et dame de Baroïnenea Jean Castillon marinier sr de Chuhucaronea de Guétary Marie Hiriart dame ancienne Daroscorenea [grand-mère ?]
18 décembre 1754 Marie CASTILLON Fille légitime Jean et Marie d’Etcheberry conts sr et dame de Baroïnenea Jean Castillon fils d’autre Jean Castillon [oncle] locataire d’Erro siadirenea Marie d’Etcheberry dame de Bacoulinar renea

Le premier enfant du couple fut Adam né le 4 août 1749, près de neuf mois après le mariage
de ses parents. Aucun acte de décès ne fut trouvé à son sujet. Aucun mariage non plus. Du
moins, à Bidart. On remarque que son parrain fut son grand-père maternel, le sieur ancien de
la maison. C’était habituel pour un premier né, un futur héritier.

Par contre, dans la liste des marins, il existe un Dominique CASTILLON, fils du même
couple, né en 1750 dans la même maison, portant une variante des prénoms de sa grand-mère
paternelle (Dominx, Domeins, Domeings, Domeinge, Dominge). Aucun acte de baptême de
trouvé à son sujet, ni mariage, mais un « enterrement », le 23 octobre 1786.

Sur ce registre de sépulture figurent des informations détaillées sur son décès : « a péri dans
un ouragan aux environs de StPierreMiquelon, en pêche à la morue, la nuit du 8 au 9 août ».
De même sur ses positions familiale et maritime : « héritier de Baroïnenea » et « maître de
chaloupe ». Cependant, on le dit âgé de « 40 ans ».

Par ailleurs, sur son registre de la marine, il serait écrit, selon Paronnaud : « Il meurt en 1786
noyé à Miquelon. En 1787 sa mère charge Jean DARANGO, capitaine de navire de retenir les
effets de son fils noyé à StPierre auprès de l’Amirauté de St Pierre ainsi que le coffre, les
habits et les hardes. »

S’il était né en 1750, il aurait été âgé de 46 ans à son décès. S’il était âgé de 40 ans, il serait
né en 1756 et aurait été le cadet de la famille. Mais, étant qualifié d’héritier en 1786, il eut
fallu, avant lui, qu’Adam ne puisse l’être, ni Jean, ni Marie.

Hormis sa naissance, on ne sait rien d’Adam. Et Jean, on le sait, fut « déclaré disparu depuis
1774 ». Mais Marie, elle le fut, après lui, ainsi identifiée « héritière » de Barognenia, « fille
des feus Jean Castillon et son épouse Marie Etcheberry », le 5 septembre 1824, décédée la
veille. Une question : est-il possible que Dominique fut Adam ?

Jean Castillon, l’ancêtre des Castilloux

Si on résumait ce que l’on sait maintenant de lui à Bidart… Il naquit dans la maison
Baroïnenea, le 11 octobre 1751. Sa position semble être le troisième de quatre enfants
légitimes, deux frères le précédant et une soeur le suivant. Son père, Joannis de Castillon, fut
le sixième des six enfants de Guilhem et de Domeins de Nagille, né dans la maison
Capataquinarenea, le 13 novembre 1710. Sa mère, Marie d’Etcheberry, fille légitime
d’Adam et de Marie d’Hiriart, naquit dans la même maison que ses enfants, le 20 octobre
1718. Les dates des décès de ses parents n’ont pas été trouvées, mais on sait que sa mère
vivait encore en 1787 et qu’elle avait 69 ans.

Aussi, on remarque que sa marraine, Marie Hiriart, fut la dame ancienne de Daroscorenea.
On peut se demander si elle était sa grand-mère. Et son parrain, un autre Jean Castillon,
marinier, sr de Chuhucaronea de Guétary, fut remplacé par Jean Fagondo, l’héritier de la
maison Hiribarron, en fait le fils de sa tante Sabine de Castillou. Mais qui fut cet autre Jean
Castillou, marinier ? Pas un des frères de son père, il semble. Pourtant…

Ce Jean (Joannis) Castillon, qui fut son parrain, était l’époux de Joanna (Goana) Duhalde de
la maison Chouhourenea, à Guéthary. Selon la liste des marins, ses deux fils, Monjou et
Dominique, décédèrent dans les prisons anglaises en 1756 et 1761. Dans le livre Guethary, on
le cite sous la maison Chuhurarenea : « … Jeanne [Duhalde] épousa vers 1726 Jis [Joannis]
de Castillon né vers 1703 à Bidart et décéda à La Rochelle à son retour de Louisbourg. […]
En 1783 était citée comme hére [sic] de cette maison Jne Castillon. » Aucune année de son
décès n’est mentionnée dans cet article.

Par ailleurs, dans la liste des marins CASTILLON, quatre furent de Guéthary : son oncle Jean
né en 1696, les deux fils de son parrain et un autre Jean né à Guéthary en 1700. Sur ce
dernier, on ajoute : « En 1744, vient à Louisbourg. En 1752, engagé comme "36 mois" par
LARCHER au Petit Degrat (sous le nom de CASTILLAN). Reste aussi dans l’Île Royale en
1753. »

Il s’avère très possible que ce dernier marinier fut son parrain. La chute de Louisbourg ayant
eu lieu en juillet 1758, il ne pouvait plus y demeurer. Dans le registre de la marine du fils
Dominique, novice vers 1761, ce Jean Castillon fut identifié capitaine de navire.


Annonces

Exposition "Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930)

JPEG - 6 ko
L’exposition « Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930) », conçue en collaboration avec l’association Giltzarri, offre une découverte des demeures et de leurs jardins du début du XXe siècle. Magnifiques architectures, idéalement insérées dans le paysage de la Côte, venez les découvrir :
- aux Archives royales et générales de Pampelune : du 4 au 30 avril 2017