Un peu de douceur dans … les actes d’état civil

lundi 28 novembre 2011
par  GeneO

Pierre Larroque nous livre ici un acte romantique et un mariage d’amour, comme quoi, cela existait bien !

Un peu de douceur dans les actes d’état civil…

Alors que dans certaines circonstances on trouve des mentions froides, péjoratives, dévalorisantes : « Un enfant male issu des œuvres illégitimes… » « fille naturelle… »« enfant illégitime… » etc… dégustons cette fin d’acte de mariage civil du petit village de Larribar en 1804 :

« …Les dits époux ont déclaré de plus, avoir et surtout avoir eu tant et tant d’affection l’un pour l’autre, que de leur sympathie et de leur affection mutuelle, il résulta, il y a vingt ans que la dite Jeanne Landerreche épouse, accoucha d’un enfant male, auquel on donna le nom de Michel, des œuvres du dit François Larraidy dit Lahaurine époux ; en sorte que les dits époux reconnaissent le dit Michel pour leur propre enfant et qu’ils déclarent que leurs désirs et vœux bien formulés sont qu’en cette qualité de la présente reconnaissance du dit Michel pour leur propre enfant, ils entendent que ce dernier soit leur héritier conformément aux lois à ce cas relatives… »

(Source : AD64, Larribar-Sorhapuru, 5MI319, 1793-1889, photo 235)
http://earchives.cg64.fr/img-viewer/FRAD064003_IR0002/LARRIBAR-SORHAPURU/5MI319/viewer.html?ns=FRAD064006_5MI319_0235.jpg


Annonces

Exposition "Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930)

JPEG - 6 ko
L’exposition « Villas et jardins de la Côte basque (1900-1930) », conçue en collaboration avec l’association Giltzarri, offre une découverte des demeures et de leurs jardins du début du XXe siècle. Magnifiques architectures, idéalement insérées dans le paysage de la Côte, venez les découvrir :
- aux Archives royales et générales de Pampelune : du 4 au 30 avril 2017