Ostabat-Asme : petite histoire

samedi 10 octobre 2009
par  GeneO

OSTABAT-ASME

Village à l’écart de l’axe Saint Palais-Saint Jean-Pied-de-Port, où convergent les trois principales routes françaises menant à Saint Jacques de Compostelle : celle de Tours, du Vézelay et du Puy.
Monseigneur Mendiharart, natif d’Ostabat avait été nommé évêque de Salto en Uruguay en 1968.

Le prieuré-hôpital Saint Nicolas d’Arambels (Harambeltz ou Harambels) appartenait à une communauté de « donats », laïcs qui se vouaient à un ordre religieux et étaient au service des hôpitaux et des pèlerins. Ils pouvaient se marier mais non se remarier après veuvage.


Commentaires