Seul au monde ?

vendredi 21 juin 2013
par  GeneO

C’est une petite phrase qui revient souvent : "je ne sais plus où j’en suis dans mes recherches généalogiques, j’ai trop de papiers partout, je n’avance pas car je suis perdu(e)". Nous vous proposons une série d’articles pour vous aider à améliorer votre organisation généalogique.

De l’accumulation ...

PuzzleLa généalogie s’assimile à une sorte d’enquête où les découvertes s’entremêlent avec la déduction et la recherche. C’est le moteur, ce qui nous pousse à tourner encore et encore les pages d’un registre dans l’espoir de trouver L’élément qui solutionnera LE problème généalogique du moment.
Seulement voilà, pendant cette enquête, nous avons tendance à accumuler les informations en les prenant comme autant d’indices susceptibles de servir (… un jour) pour finalement se rendre compte au bout d’un moment (qui arrive vite) que l’on frôle dangereusement l’asphyxie tant la pile des dites informations (concrètement de papiers, de photos et autres photocopies … en gros de feuilles volantes) a pris des proportions gigantesques.
Bouts de papiers, cahiers commencés, blocs notes et post-it multicolores ont envahi notre espace de travail et nous narguent quotidiennement. Photos, fichiers Heredis, débuts de rédaction dans word, listes sous excel s’affichent dans un désordre insolent dès que l’ordinateur démarre.

Las ! Ce désordre nous mine, nous culpabilise, devient stressant et au bout du compte l’envie de découvrir s’étiole : on ne sait plus où on en est, par où commencer … ou recommencer (pour la 36ème fois) !

D’abord rassurez-vous : vous n’êtes pas seuls ! Nous sommes même très très nombreux, bien plus que vous ne le croyez, à être noyés dans le désordre.
Voilà de quoi vous déculpabiliser. Non, tout n’est pas de votre faute. _ Pour bien s’organiser, encore faut-il apprendre à s’organiser. Eh oui, cela ne s’acquiert pas d’emblée !

Il faut d’abord commencer par se poser les bonnes questions.
S’organiser ça sert à quoi, c’est dans quel but ?
Essayez d’y répondre, le plus simplement possible. Cela pourrait être par exemple : je dois pouvoir retrouver une information, un document rapidement.

Aux buts que l’on se fixe !

Ce questionnement vous permettra de dégager des objectifs plus généraux sur la raison pour laquelle vous faites votre généalogie :

  • transmettre cette connaissance familiale à vos enfants ?
  • Écrire un livre ?
  • Régler une question administrative ou juridique ?
  • Décorer le mur de votre salon avec un bel arbre ?

Savoir ce que l’on veut faire, ce à quoi on veut arriver, concrètement, permettra d’organiser une bonne méthode de rangement.

Car … il s’agit bien de cela non ? RANGER ?


Quel généalogiste suis-je ?

Cette question a animé la blogosphère généalogique avec beaucoup de vivacité, d’humour et de simplicité.
Nous pouvons en tirer des leçons, d’abord parce que on s’apperçoit qu’on n’est pas tout seul à avoir fait des bêtises au début (ouf !), ensuite parce qu’on peut en tirer plein de bons conseils, basés sur l’expérience d’autres généalogistes.

N’attendez-plus et allez lire l’article de Jordi Quel généalogiste suis-je ? (Moi aussi)
et celui de Maïwenn Quel généalogiste êtes-vous ?


Ces articles peuvent vous intéresser :
- Un système fiable pour faire le tri ?
- Eliminez !
- Donner un nom aux photos et documents.
- Ranger, oui ... mais où ?

A lire : Revue Française de Généalogie n° 200 "Astuces de généalogistes pour vous organiser".


Commentaires