Sur les traces de Jean, la suite

dimanche 22 mars 2015
par  GeneO

Le 28 février, nous nous sommes retrouvés à la maison des Associations de Bayonne pour poursuivre la recherche de l’ascendance de Jean Prébendé.

Demandes d’actes en mairie

De nouveaux actes sont venus compléter les actes déjà trouvés lors du dernier cours. Suite à une demande par courrier comme celle-ci, la mairie de Charre nous a transmis les actes de mariage et de décès de Jean Prébendé. Comme son père, Jean Prébendé est forgeron. Il se marie en 1936 avec Catherine Bordenave native de Charre mais, surprise lors de son décès, il est veuf de Marianne Bagadoy.
Ce deuxième mariage n’est pas mentionné en marge de son acte de naissance trouvé aux AD 64. Il s’agit de l’exemplaire de la collection du greffe. Il serait intéressant de vérifier en mairie s’il n’existe pas une mention marginale supplémentaire sur son acte de naissance.
La mairie de Bayonne nous a transmis l’acte de décès de Maximien Prébendé, frère de Jean. Grâce à cet acte, nous en apprenons un peu plus sur Maximien. Il est décédé quartier St Léon au lieu-dit Tosse : c’est le lieu indiqué en cas de décès à l’Hôpital de Bayonne. Il est marié à Marie Castera et domicilié à Arcangues. Tiens encore un mariage dont la mention n’apparaît pas en marge de l’acte de naissance…
Pour cet acte, nous avions fait la demande de l’acte de dècès via le site internet de la mairie. De plus en plus de mairies offrent un service de demande d’acte d’état-civil en ligne. Et n’oublions pas que les actes de décès sont immédiatement communicables. N’hésitez pas à les demander.

Accroissement du fond des notaires

Jean-Pierre Prébendé et Marie Charlotte Peyrou ont passé un contrat de mariage en 1901 devant Me Guéraçague notaire de Saint-Palais. Cette liasse ne fait pas partie des liasses numérisées consultables en ligne sur le site des archives [1]. Elle est, par contre, disponible au Pôle d’Archives de Bayonne car elle fait partie d’un accroissement des fonds des notaires du Pays Basque dont l’inventaire est consultable en salle de lectureAccroissement des fonds des études notariales du Pays Basque {JPEG}. Une de nos adhérentes est allée le prendre en photo. Vous pouvez le consulter sur l’arbre Geneanet ici.

Compléter la fratrie Prébendé

Nous avions déjà identifié 5 enfants du couple Prébendé-Peyroux grâce à l’état-civil. Mais nous avons atteint les limites du registre déposé aux AD. Il a donc fallu utiliser d’autres types de documents pour identifier les frères et soeurs de Jean nés après 1910. Un coup d’oeil dans les tables décennales du canton de Saint-Palais disponible jusqu’à 1932 aux AD (les tables consultables à Bayonne et à Pau pour les différents cantons) ainsi que dans les listes nominatives des classes JPEG déposées aux AD par la commune d’Aïcirits [2] a permis d’identifier trois autres garçons dans la fratrie nés respectivement en 1912, 1914 et 1916. Il semble que leur mère Marie Charlotte soit décédée en 1916 (d’après les tables décennales).

A Pau, nous avons pu obtenir les fiches matricules de tous les garçons de la fratrie. Les registres pour cette période (1926-1936) ne sont pas numérisés mais consultable en salle de lecture. Vous pouvez consulter l’article Demander la communication d’un registre matricule aux AD64 pour plus d’informations si vous souhaitez réaliser des recherches dans les registres de recrutement postérieurs à 1921.

Pour poursuivre les recherches, il faut demander les actes d’état-civil qui manquent à la mairie d’Aïcirits. Puis nous pourrons nous tourner vers d’autres fonds d’archives.

Vous trouverez un résumé des informations collectées sur cette famille ici.

Le couple Peyrou - Elhordoy

Nous avons choisi de continuer les recherches sur la famille de Jean Peyrou et de Catherine Elhordoy.
Lors de la consultation de l’acte de mariage des parents de Marie-Charlotte Peyrou, nous avions noté la mention d’un contrat de mariage. C’est un acte passé en 1872 devant Me Diriart notaire à Saint-Palais. Après une recherche dans JPEG l’index des noms de personne disponible sur le répertoire des minutes notariales des AD64, les minutes du notaire sont vite localisées. Il suffit ensuite de sélectionner la bonne année et de consulter la liasse. JPEG
La lecture du contrat nous apprend que Jean et Catherine sont tous les deux employés au château de Salha d’Aïcirits : lui est jardinier, elle est cuisinière.

Compléter la fratrie Peyrou

Nous connaissons au moins deux enfants pour le couple : Marie-Charlotte dont nous avons retrouvé rapidement la naissance à partir de son acte de mariage et un frère Maxime né vers 1876 présent au mariage de sa soeur. Malgré une recherche dans les registres de la commune d’Aïcirits, il n’est fait aucune mention de la naissance de ce frère. Une recherche dans les relevés n’a rien donné non plus. Nous n’avons d’ailleurs trouvé aucune autre naissance pour le couple. Il se trouve que les recensements d’Aïcirits sont disponibles à Bayonne jusqu’à 1911. En 1872, année du mariage de Jean et Catherine, nous les retrouvons tous les deux au Château. En 1876, ils sont toujours présents au château sans enfant. En 1881, on trouve deux enfants Maxime âgé de 6 ans et Marie Charlotte âgée de 7 mois mais le recensement de 1881 ne mentionne pas les lieux de naissance. C’est finalement le recensement de 1901 qui donnera la solution : Maxime est né à Béhasque Lapiste mais pas le 30 7bre [3] 1894 comme indiqué sur le recensement mais le 30 septembre 1875 dans la maison Sernaits. Les parents sont pourtant domiciliés à Aïcirits.

Mais alors pourquoi Catherine a-t-elle accouché à Béhasque-Lapiste ?
Si vous pouvez répondre à cette question, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Suivi des recherches

Jean-Pierre Prébendé et Marie-Charlotte Peyrou

Jean Peyrou et Catherine Elhordoy

Bernard Prébendé et Catherine Othaburu


[1Seuls les notaires du Pays Basque ont été numérisés.

[2La commune d’Aïcirits a déposé une grande partie de ces archives aux AD64. On trouve, en particulier, les listes des garçons nés il y a 20 ans dans la commune, listes que les mairies devaient établir tous les ans et transmettre à la sous-préfecture pour établir les listes de recrutement

[3abbréviation pour septembre


Commentaires

Annonces

Archives départementales 64 : fermeture des salles de lecture

JPEG - 74.8 ko

Fermeture exceptionnelle du Pôle d’Archives de Bayonne
Mercredi 24 mai après-midi

Fermeture des Archives départementales (Pau et Bayonne)
- 26 mai
- 1er juin
- 5 juin
- 28 juillet
- 14 août

Fermeture annuelle
Le service des Archives départementales (sites de Bayonne et de Pau) sera fermé du 25 septembre au 6 octobre 2017.